Julian Assange, j’écris ton nom.

3
1181
Crédit photo : https://www.facebook.com/Vertie-photography-216012885127291/

Crédit photo : https://www.facebook.com/Vertie-photography-216012885127291/

Julian Assange est un journaliste, né le 3 juillet 1971 à Townsville en Australie. Pendant plusieurs années il exerce des activités en tant que programmeur et développeur de logiciels libres. En 2010 il devient le porte parole de l’organisation WikiLeaks (“Wiki” signifie “participatif” et « leaks » signifie « fuites » en anglais), il participe au conseil d’administration. Il serait même le fondateur (même s’il ne se présente comme tel) et responsable du site web, ce qui lui procure un droit de veto sur la publication de tout document soumis à WikiLeaks.

Début 2010, Julian Assange déclare qu’aucun des cinq membres du personnel de WikiLeaks ne perçoit de salaire. Plus qu’un informaticien de talent, il est à ce jour considéré comme un philosophe crypto-anarchiste, le symbole des lanceurs d’alerte et de la liberté d’expression. Cette même année, Julian Assange et l’équipe de WikiLeaks rendent publique et diffusent à la presse des documents révélant l’usage de la torture, des dizaines de milliers de morts parmi les civils lors des guerres alors menées en Afghanistan et en Irak par les États-Unis et leurs alliés. Le feu est mis aux poudres, du New York Times au Spiegel, en passant par The Guardian, El Pais ou Le Monde, beaucoup s’emparent des documents secrets de l’armée américaine obtenus par le site. Les médias dit de référence, analysent et publient les informations tant il devenait urgent d’avertir l’opinion mondiale. A la fin de cette même année 2010, Le Monde attribue à Julian le titre de personnalité de l’année et ce ne sera pas sa seule récompense. Il entre dans le palmarès des 68 personnes les plus influentes du monde du magazine Forbes. Il est choisi par les lecteurs du Time comme personnalité de l’année. Il reçoit le Sam Adams Awards, le Free Dacia Awards, la médaille d’or du Prix Sydney pour la paix, le prix du journalisme Martha Gelhom, le Voltraire Award for Free Speech, Le Big Brother Awards, le Global Exchange Human Rights Awards, le prix du courage Yoko Ono Lennon for the Arts, le New York Festivals World’s Best TV & Films Silver World Medal, le Top prize et le Prix de la Walkley Foundation for Journalism (Walkley_Awards) en contribution majeure au journalisme.

Très vite les Etats-Unis déclenchent des enquêtes contre lui pour espionnage et incitent leurs alliés à agir pénalement contre WikiLeaks et son dit fondateur. En 2012, Julian est alors au Royaume uni et sentant le danger, part se réfugier en Ambassade amie, celle de l’Equateur. De nombreuses manœuvres ont été utilisées contre lui. La Suède abandonne ses poursuites contre après de louches accusassions de viols. Les Etats Unis l’ont condamné à 175 ans de prison, portant contre lui 18 chefs d’accusations. En 2015, François Hollande lui refuse l’asile français, alors que WikiLeaks avait révélé les écoutes présidentielles des Etats Unis au sein du gouvernement. Julian passe 7 ans reclus à l’intérieur de l’Ambassade d’Equateur au Royaume Uni ; quand une élection présidentielle en Equateur se produit ; le nouveau Président, Lenin Moreno le déchoit de sa nationalité et permet à la police britannique d’entrer dans l’Ambassade d’Equateur et conduire Julian à l’isolement de la prison de Belmarsh. Ce quartier de Haute Sécurité est réputé pour retenir de nombreux terroristes et souvent décrit comme la version anglaise de Guantanamo. Crédit photo : https://www.facebook.com/Vertie-photography-216012885127291/Depuis le 24 janvier, date à laquelle Vécu vous a emmené avec le collectif de soutien devant la prison, Julian a quitté l’isolement sous la pression de ses codétenus et des soutiens. Il est désormais dans l’aile médicale, et pour cause ! En novembre dernier, une tribune alarmante de 60 médecins tente d’alerter le monde sur l’état de santé de Julian. Depuis son emprisonnement, il a déjà perdu 15 kilos. Nils Melzer, rapporteur spécial de l’ONU alerte sur le traitement de Julian, l’attribuant à des conditions de détention jugées contraires à la Convention contre la torture. Il parlait d’une « situation inhumaine » et « d’abus qui risquent de lui coûter la vie ». Jamais il n’a obtenu de réponse.
Lors de sa dernière audience en octobre dernier, Julian était affaibli et désorienté, avec une élocution difficile, il avait protesté « Je ne peux pas réfléchir correctement. Je ne comprends pas comment ceci peut être équitable. Cette superpuissance [les Etats-Unis] a eu dix ans pour se préparer à cette affaire et je ne peux même pas accéder à mes documents ».

La prochaine audience aura lieu le 24 février prochain. Nul doute que s’il est extradé au Etats Unis, Julian n’aura pas de procès équitable. Le 23 janvier dernier, Edward Fitzgerald, l’un de ses avocats nous explique « Nous ne pouvons simplement pas rentrer alors que nous devons voir M. Assange et recueillir ses instructions ». La totalité de ses droits sont bafoués. Julian a besoin de soutien et nous savons, puisque nous étions sur place, qu’il a accès a son courrier. Soyez nombreux à lui écrire et réservez votre place dans le bus de soutien !
Une seule réponse est ordonnée dans le cadre de cette injustice : Libérez Julian Assange !

Collectif de Soutien : https://www.facebook.com/groups/Assange.Ultime.Combat/

Résumé du voyage de soutien du 25/01/2020

 

Montage Audi/Vidéo: Az

Article précédentASE- AIDE SOCIAL A L’ENFANCE-DYSFONCTIONNEMENTS
Article suivantACTE 64 MONTPELLIER APPEL NATIONAL
maudmargainaud
Passionnée et engagée, je suis toujours en quête de vérité. A l'écoute du mouvement des Gilets Jaunes depuis sa naissance, j'ai immédiatement été saisie par les mensonges des médias et ai souhaité participer au rétablissement de la vérité et la transmission d'informations réelles. Rejoindre Vécu a été pour moi l'opportunité de travailler au sein d'un média citoyen et indépendant dont l'éthique est irréprochable et coordonnée à mon système de valeurs. A travers des articles et des lives je tente de partager avec vous mon regard le plus impartial et militant.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici