LE SILENCE EST D’OR…LA PAROLE EST D’ARGENT- LUBRIZOL LES OUBLIES.

0
324

LUBRIZOL, un chèque à signer !
Avec les autorités, un accord a passer !
Plus rien à voir, Rouannais Circulez !

Pollution massive et durable de Rouen et de sa région ?
Quelles conséquences sur la santé ?
LEVÉE DES RESTRICTIONS AGRICOLES
Le préfet de Normandie, Pierre-André Durand, a annoncé ce vendredi 18/10/19, qu’il lèverait les dernières restrictions de commercialisation des produits agricoles, faisant état de résultats d’analyses “conformes” après l’incendie de l’usine chimique Lubrizol.
La préfecture est dans l’attente d’un avis officiel de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire et de l’alimentation), pour rendre cette levée effective.
Donc, le préfet annonce avant les résultats officiels ?
et comme par hasard… dans la même journée :
. “L’Anses a transmis ce jour, son avis concernant son expertise sur les analyses des prélèvements post-accidentels, sur les produits agricoles encore consignés”,

Le 14 octobre, les mesures de restriction sur le lait et les produits laitiers avaient été levées, au vu d’un premier avis de l’Anses.
Le 18 octobre, ce sont les restrictions sur le miel, les œufs, les poissons d’élevage ainsi que les produits végétaux qui sont levées.”
Non ? On ne nous fera pas croire que l’Anses répond aux injonctions de la préfecture !
Vécu complotiste !
Indemnisation des agriculteurs (bien joué Lubrizol !)
Un accord aurait été trouvé avec Lubrizol concernant une indemnisation des 453 éleveurs des six départements (Seine-Maritime, Oise, Aisne, Somme, Pas-de-Calais et Nord) frappés par les interdictions préfectorales de produire du lait ; ainsi qu’un fond de solidarité, abondé à hauteur de 50 millions d’euros, pour couvrir les pertes subies par tous les agriculteurs et les autres secteurs.
Concernant la santé des habitants, toujours aucune prise de position de l’exécutif, se bornant à répéter, qu’il n’y a pas de danger pour la population, pourtant une cinquantaine de personnes, voire plus, avaient été évacuées par le SAMU vers le CHU de Rouen qui lui, avait déclenché un Plan Blanc !
Les autorités se montrent rassurantes, mais on constate un va et vient incessant de ministres et d’élus sur la zone.
En effet, fin septembre, Divers polluants ont été sondés, comme le dioxyde d’azote, les particules, le monoxyde de carbone, le dioxyde de soufre, le sulfure d’hydrogène ou le benzène et ce ne serait en aucun cas inquiétant pour les habitants selon les autorités ! Cependant, un prélèvement « inhabituel » a été mis en évidence, selon Atmo Normandie, en charge de la surveillance de la qualité de l’air dans la région.
À Préaux, au nord-est de Rouen, il a ainsi été relevé 12,66 picogrammes par mètre cube d’air de dioxine pour une valeur repère régionale médiane de 3,40 picogrammes. Un picogramme est très léger et se lit avec 12 chiffres après la virgule.
En gros un chiffre qui serait 4 fois supérieur à la normale.
Ce chiffre bien sûr vite dédramatisé par Madame Buzyn, Ministre de la Santé, qui évoquait des niveaux de dioxine « plus importants que la normale » mais qui restent « sous les seuils de toxicité ». La question de la santé reste entière, même si celle des cultures, élevages à été réglée à coup d’indemnisation !
Serais-je en train de m’égarer??

Juste un questionnement…Bien joué Lubrizol?

Merci de lire l'article….LA PAROLE EST D’OR ? LE SILENCE EST D’ARGENT( ou l'inverse…?)LUBRIZOL un chèque a signé !Avec les autorités un accord a passé !Plus rien à voir Rouannais Circulez !Pollution massive et durable de Rouen et de sa région ? Quelles conséquences sur la santé ? LEVÉE DES RESTRICTIONS AGRICOLES Le préfet de Normandie, Pierre-André Durand, a annoncé ce vendredi 18/10/19 qu'il lèverait les dernières restrictions de commercialisation des produits agricoles, faisant état de résultats d'analyses "conformes" après l'incendie de l'usine chimique Lubrizol. La préfecture est dans l’attente d’un avis officiel de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire et de l'alimentation), pour rendre cette levée effective. Donc, le préfet annonce avant les résultats officiels ? et comme par hasard… dans la même journée : . "L’Anses a transmis ce jour, son avis concernant son expertise sur les analyses des prélèvements post-accidentels, sur les produits agricoles encore consignés", Le 14 octobre, les mesures de restriction sur le lait et les produits laitiers avaient été levées, au vu d’un premier avis de l'Anses. Le 18 octobre, ce sont les restrictions sur le miel, les œufs, les poissons d'élevage ainsi que les produits végétaux qui sont levées."Non ? On ne nous fera pas croire que l’Anses répond aux injonctions de la préfecture !Vécu complotiste ! Indemnisation des agriculteurs (bien joué Lubrizol !) Un accord aurait été trouvé avec Lubrizol concernant une indemnisation des 453 éleveurs des six départements (Seine-Maritime, Oise, Aisne, Somme, Pas-de-Calais et Nord) frappés par les interdictions préfectorales de produire du lait ; ainsi qu’un fonds de solidarité, abondé à hauteur de 50 millions d’euros, pour couvrir les pertes subies par tous les agriculteurs et les autres secteurs. Concernant la santé des habitants, toujours aucune prise de position de l’exécutif, se bornant à répéter, qu’il n’y a pas de danger pour la population, pourtant une cinquantaine de personnes, voire plus, avaient été évacuées par le SAMU vers le CHU de Rouen qui lui, avait déclenché un Plan Blanc !Les autorités se montrent rassurantes, mais on constate un va et vient incessant de ministres et d’élus sur la zone. En effet, fin septembre, Divers polluants ont été sondés, comme le dioxyde d'azote, les particules, le monoxyde de carbone, le dioxyde de soufre, le sulfure d'hydrogène ou le benzène et ce ne serait en aucun cas inquiétant pour les habitants selon les autorités ! Cependant, un prélèvement « inhabituel » a été mis en évidence, selon Atmo Normandie, en charge de la surveillance de la qualité de l'air dans la région. À Préaux, au nord-est de Rouen, il a ainsi été relevé 12,66 picogrammes par mètre cube d'air de dioxine pour une valeur repère régionale médiane de 3,40 picogrammes. Un picogramme est très léger et se lit avec 12 chiffres après la virgule. En gros un chiffre qui serait 3 fois supérieur à la normale. Ce chiffre bien sûr vite dédramatisé par Madame Buzyn, Ministre de la Santé, qui évoquait des niveaux de dioxine « plus important que la normale » mais qui reste « sous les seuils de toxicité ». La question de la santé reste entière, même si celle des cultures, élevages à été réglée à coup d’indemnisation !Serais-je en train de m'égarer??Az pour Vécu.

Gepostet von Vécu am Sonntag, 20. Oktober 2019

A lire aussi:

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/10/11/incendie-de-rouen-l-etat-et-lubrizol-trouvent-un-accord-pour-indemniser-les-agriculteurs_6015034_3244.html

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/incendie/incendie-d-un-site-seveso-a-rouen/incendie-de-l-usine-lubrizol-des-pompiers-ont-eu-des-resultats-d-analyses-inquietants_3662007.html

Article précédentCHRONIQUES DE HONG KONG 17/10/19
Article suivantHONG KONG – Rassemblement en soutien à la Catalogne
Aziane
Aziane, ou Az... J'ai intégré Vécu quasiment depuis sa naissance. Participer à la diffusion de l'information Citoyenne à travers un média libre et indépendant est un engagement personnel allant dans le sens de l’intérêt général. La philosophie humaniste et universaliste de Vécu est en accord avec mes valeurs. Mes missions au sein de Vécu touchent à la modération, la rédaction d'articles et quelques montages vidéos. Depuis des mois au côtés de Gabin, nous avons développé une véritable relation de confiance et œuvrons en toute transparence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici