-Prosecution : Are you prepared to consent to be extradited ? -Assange : No. Old Bailey, 7 of september 2020.

0
1179

Depuis Lundi 7 septembre 2020 se tient le procès d’un soit disant criminel qui va durer minimum trois semaines, le procès de Julian Assange à la haute cour criminelle / the Central Criminal Court Old Bailey à Londres. Nous sommes le Sept septembre deux mille vingt et nous assistons à une volonté assumée de montrer qu’être journaliste et révéler des vérités n’est pas permis dans ce monde. Nous savons tous que cela n’est pas permis car nous ne sommes pas dans un monde philanthrope ni hédoniste ni encore ouvert à la vie; c’est le contraire qui se passe.

Ne soyons pas dupes, rien ne sert dans ce système à qui veut changer les choses tout en gardant les mêmes travers de ce dernier car c’est une utopie. Julian Assange le sait pertinemment. Un humain éclairé est un humain qui sait mourir mais pas dans ces conditions, cette mort voulue, celle-ci, est une infamie, un spectacle qui administre la peur et le consentement.

Nous ne sommes pas dans le consentement.

Pourquoi alors le juger sur l’autel du crime ? Car le crime est facile quand on décide qui le commet.
Pour ceux qui ne connaissent pas l’affaire Julian Assange, il faut retenir une seule chose : le savoir fera de vous un être à abattre si nous continuons sur cette voie. Il y a un monde double avec d’un côté celui qui rassemble et de l’autre celui qui divise. Depuis des millénaires nous sommes dans le camp de celui qui divise, de celui qui exploite, de celui qui domestique.
Julian Assange signe la fin des ambivalences en rétablissant la conscience historique, c’est-à-dire la résistance contre l’oubli de notre histoire, ce qui fait de nous des êtres humains car nous héritons des aïeux qui nous ont légué cet héritage du savoir collectif de la lutte pour la communauté dans notre ADN.
Le contexte mondial actuel nécessite plus que jamais une analyse critique saine et plausible. C’est en cela que Julian Assange n’est pas un martyr -même si le terme grec renvoie à μάρτυς / mártus, « témoin », nous prenons ici le sens chrétien qui veut dire “victime”- mais un journaliste, celui qui met à jour de manière médiate une approche immédiate du monde.

Nous avons à nous référer à cet objecteur de conscience qu’est Julian Assange car nous n’avons pas le choix. Il n’est pas le seul mais son cas concerne toutes celles et ceux qui sont enfermés et c’est un immense poids qui doit faire basculer le monde du divisé vers celui de la communauté.

Julien Seuve.

Tout le suivi du travail de Monika Karbowska concernant les procès ici :

Nous ne remercierons jamais assez le travail collectif immense produit par l’équipe Wikijustice Julian Assange afin de faire éclater au grand jour les agissements intolérables concernant Julian Assange. https://www.youtube.com/watch?v=URVckEvRvxY&fbclid=IwAR3IgoxXaKECI-CJVPxW6jziQwZxPsgVnni5pImBDJQrx9vmXHTJfa2yfBE

Weeklyleaks “ la guerre contre le journalisme” :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici