JEFFREY EPSTEIN, DE L’HOMME D’AFFAIRE AU PEDOCRIMINEL.

6
1790

JEFFREY EPSTEIN L’HOMME D’AFFAIRE

(Prononcer EPSTINE)

J.Epstein dans son rôle d’enseignant

Jeffrey Epstein né le 20 janvier 1953 à Brooklyn et mort le 10 août 2019 à Manhattan.

1973
Il est enseignant en analyse mathématique et  physique à la  « Dalton School »  de Manhattan

En 1976

J.Epstein devient trader chez Bear Stearns, à la  division dédiée aux « produits spéciaux » et aux conseils de stratégie fiscale pour les riches clients  de la compagnie Bear Stearns

En 1980-1982 

Du statut de trader, J.Epstein  devient un des associés de Bear Stearns et bénéficie des bénéfices de la société.

J.Epstein devient multimillionnaire en travaillant chez Bear Stearns puis par la suite, investit pour son compte en ouvrant son propre  cabinet, J. Epstein & Co.

En 1987

Il est approché par Leslie Wexner, fondateur et président de The Limited (chaîne de magasins basée en Ohio commercialisant des vêtements pour femmes)

En 1996

Epstein rebaptise son entreprise The Financial Trust Company (Société de fiducie financière)

En 2000

Il crée une fondation qu’il baptise Jeffrey Epstein VI Foundation ; un fond de recherche destiné à financer des activités dans certains domaines des sciences et de l’éducation.

En 2002

Epstein se fait remarquer en transportant  Bill ClintonKevin Spacey et Chris Tucker en Afrique dans son jet privé (un Boeing 727) pour promouvoir l’ancien président dans son engagement dans la  lutte contre le SIDA.

En mai 2003

Epstein établit un Programme d’étude de la dynamique évolutive à l’échelle de la biologie moléculaire à l’Université de Harvard.

Il offre  30 millions de dollars pour ce programme d’étude. Sous la direction de Martin Nowak, avec l’objectif de se concentrer sur des maladies comme le cancer, le Virus de l’immunodéficience humaine et d’autres virus.

En 2004

Epstein et Zuckerman s’engagent à investir jusqu’à 25 millions de dollars afin de financer le magazine Radar, fondé par une célébrité de la pop culture américaine Maer Roshan

Il entretient des relations avec de nombreuses personnalités riches et célèbres, Donald Trump, le prince Andrew, duc d’York , Bill Clinton ( à qui il a donné des millions de dollars pour sa  fondation humanitaire et financé la campagne sénatoriale de sa femme Hillary)

En décembre 2010,

Le prince Andrew, duc d’York  (avec qui il avait passé des vacances en Thaïlande) est  invité par J.Epstein pour quelques jours dans sa résidence de New York peu après qu’Epstein ait été poursuivi pour sollicitation de prostitution d’une mineure.

Katie Couric,  George Stephanopoulos, Charlie Rose et Woody Allen feront également partis de ses illustres invités.

 DE L’HOMME D’AFFAIRE AU PEDOCRIMINEL

 

En mars 2005

La police de Palm Beach est sollicitée par une femme qui déclare que sa fille  de 14 ans a été emmenée au manoir de Jeffrey Epstein par une femme. Elle aurait subit des attouchements sous formes de massages. Suite à ce signalement, la police enquête durant 11 mois et perquisitionne le manoir de Jeffrey Epstein et conclue qu’Epstein aurait eu des relations tarifées avec des Escortes Girls.

En 2006

J.Epstein avait mis en place un système pour recruter des jeunes femmes par d’autres femmes plus âgées, pour des services de massage.

Un grand nombre de photos de jeunes filles sont  trouvées dans la maison de J.Epstein qui, afin de faire chanter certaines personnalités ayant des relations sexuelles avec des prostituées, aurait caché des caméras dans de nombreux endroits de sa propriété.

En mai 2006

Au regard des preuves et témoignages reçus, la police de Palm Beach émet à l’encontre de J.Epstein une inculpation pour plusieurs chefs d’accusations dont, relations sexuelles illégales avec des mineurs et atteinte à la pudeur.

En août 2006

Les procureurs examinent des éléments de preuves  et les présentent à un grand jury, qui, au final ne retiendra contre J.Epstein  qu’une seule accusation criminelle (sollicitation de prostitution), pour laquelle Epstein n’a pas plaidé coupable.

En juin 2008,

J.Epstein plaide coupable pour l’accusation de sollicitation de prostitution d’une fille mineure. Malgré son emprisonnement de 18 mois, il bénéficie d’un statut particulier d’incarcération puisqu’il est autorisé à travailler à son bureau six jours sur sept. Il sera libéré après 13 mois d’incarcération et restera inscrit au fichier des délinquants sexuels.

En janvier 2015

Le Prince Adrews of britain

V.Roberts une Américaine de 31 ans, affirme (sous serment) qu’à l’âge de 17 ans (de 1999 à 2002), elle aurait  été utilisée comme « esclave sexuelle » par J.Epstein, pour le plaisir de ce dernier ainsi que celui du  Prince Andrew et d’un professeur de droit de Harvard, Alan Dershowitz.

Ces derniers ont bien entendu niés avoir eu des rapports sexuels avec elle, et Alan Dershowitz ira même jusqu’à intenter  une action judiciaire contre les  allégations de V.Roberts qui craint aujourd’hui pour sa vie.

Le Juge Marra ne rendra  aucune décision concernant la véracité ou non des affirmations faites par V. Roberts.

Le 6 février 2008 et mars 2008

Deux femmes déposent  plainte contre J.Epstein, devant la cour fédérale,  la première alléguant qu’elle a été « recrutée » à 16 ans pour donner à J.Epstein un massage, dans son manoir où il aurait eu ensuite des relations sexuelles avec elle pour 200 $. Une deuxième plainte semblable a été déposée par une autre femme en mars 2008,

Plusieurs de ces poursuites ont été jugées  non-recevables ou  réglées à l’amiable.

Le 30 décembre 2014

Alan Dershowitz professeur de Droit

Alan Dershowitz

(professeur de droit précité) est accusé d’avoir abusé sexuellement d’une mineure « fournie » par J.Epstein.

Affaire classée sans suite.

Un document de la cour affirmerait pourtant qu’Epstein aurait fournit de jeunes mineures à « d’éminents politiciens américains, puissants dirigeants d’entreprises, des présidents étrangers, un premier ministre bien connu, et d’autres dirigeants du monde ».

 

Juin 2016

Les deux amis en 1992

Nouveau dépôt de  plainte d’une femme devant un tribunal civil, accusant J. Epstein et Donald Trump, encore  candidat républicain à la présidentielle, de l’avoir violée en 1994 quand elle avait 13 ans, à plusieurs reprises, elle décrit avoir été attachée à un lit, et battue alors qu’elle les suppliait d’arrêter, puis menacée de représailles physiques contre elle et sa famille si elle parlait de ce qui s’était passé.

Le 7 juillet 2019

J.Epstein est arrêté pour trafic sexuel de mineurs. De nouvelles victimes et de nouveaux témoins ont été auditionnés dans les mois précédents son interpellation.

 

LA MORT DE J.EPSTEIN

LE SUICIDE QUI ARRANGE….

10 août 2019

J.Epstein à son arrestation

Un mois après son incarcération, l’administration pénitentiaire fédérale américaine annonce le suicide par pendaison de J.Epstein, dans sa cellule. Il avait 66 ans.

 

Bizarrement le Directeur de la prison Metropolitan Correctional Center est muté.

Un scandale explose aux Etats Unis après ce suicide plutôt suspect.

En effet la disparition brutale de J.Epstein est perçue par beaucoup comme une porte de sortie « inattendue »  pour de nombreuses personnalités leur permettant d’échapper à des accusations ou poursuites.

Rappelons ici que de nombreuses personnalités ont été citées dans les différents dépôts de plainte depuis 2005.

Donc la question reste entière sur la mort de J.Epstein qui arrive de façon très opportune.

J.Epstein a-t-il été muselé?

 

De nombreuses théories circuleront d’ailleurs certaines interrogeant, d’autres jugées comme plausibles, et de nombreuses autres complètement farfelues.

 

 

Le ministre américain de la Justice lui-même  s’est déclaré « effaré » par ce suicide « apparent » qui soulève pour lui « de graves questions auxquelles il faut répondre ».

Il a annoncé l’ouverture d’une enquête du ministère, en plus de celle du FBI.

 LES ENQUÊTES SUR LE SUICIDE

La mort de J.Epstein, qualifiée dans un premier temps de « suicide apparent », déclenche de très nombreuses  enquêtes sur la façon dont un détenu de cette notoriété, qui avait fait l’objet d’une surveillance attentive, a pu mettre fin à ses jours alors qu’il était sous garde fédérale.

On peut facilement imaginer l’indignation de ses victimes et de leurs représentants, attendant que justice soit rendue.

 LES POINTS TROUBLANTS

En  juillet 2019, J. Epstein est déjà  retrouvé dans sa cellule avec des marques autour du cou, et les autorités avaient tenté de déterminer s’il avait été victime d’une agression ou s’il avait tenté de se pendre. Dans le doute et par sécurité, J.Epstein sera placé sous « surveillance pour risque de suicide ».

Le personnel de la prison ne respectera pas ce protocole « suicide » qui oblige à contrôler  le détenu  toutes les 30 minutes, violant ainsi le protocole obligatoire. En effet,  J.Epstein n’avait pas été surveillé pendant plusieurs heures avant « son passage à l’acte »

Toujours selon ce protocole, Epstein n’aurait jamais  dû être seul dans sa cellule. (Pour alerter si problème)

Il y avait bien un codétenu dans la  cellule mais il aurait, bizarrement, été transféré, le vendredi, pour des raisons inconnues. J.Epstein est donc resté seul et sans surveillance.

 AUTOPSIE

Le Dr Marc Siegel qui a pratiqué l’autopsie de J.Epstein note de nombreuses fractures dans la région du cou, y compris une fracture de l’os hyoïde qui n’est pas compatible avec un suicide par pendaison.

Il conclue à un homicide par étranglement, selon le Washington Post

Le 16 août

Malgré les éléments du médecin, Le 16 août, le rapport d’autopsie confirme que J.Epstein s’est suicidé par pendaison il aurait utilisé des draps pour se donner la mort.

Suite à cela, le médecin ne s’exprimera plus.

Dossier clos pour J.Epstein, tout du moins concernant son décès.

Nous dirons qu’il est mort sous surveillance…

AFFAIRE J.EPSTEIN ET LA FRANCE UN LIEN ??

Preuves sont faites que Jeffrey Epstein se rendait régulièrement en France, à Paris où il disposait d’une magnifique résidence  située au 22, avenue Foch. Il faisait appel à de superbes « masseuses » lors de ses séjours dans la capitale.

Toutes les coordonnées de ces « dames » étaient scrupuleusement notées dans son agenda tricolore.

Aurait- il eu les mêmes pratiques en France ? Combien de victimes sur le territoire français ?

Quoiqu’il en soit, Marlène Schiappa secrétaire d’Etat chargée de l’égalité homme femme et Adrien Taquet secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’Enfance  réclament l’ouverture d’une enquête en France et déclareront :

« L’enquête américaine a mis en lumière des liens avec la France. Il nous semble ainsi fondamental, pour les victimes, qu’une enquête soit ouverte en France afin que toute la lumière soit faite »

L’association Innocence en danger demande que la justice française se saisisse du dossier, en précisant que :

[… « La France est concernée par ce dossier puisque des investigations menées par le FBI font apparaître plusieurs personnes de nationalité française ». Elle cite notamment une « source fiable » indiquant que « plusieurs victimes du réseau prostitutionnel créé par Jeffrey Epstein et ses complices sont également de nationalité française »…]

L’association s’appuie « sur les informations publiques, des documents déclassifiés aux Etats-Unis depuis vendredi où apparaissent des noms français, mexicains, saoudiens…

Ce n’est pas seulement le nom des victimes qui pose la question des liens de l’enquête avec la France. Mais la mise en cause de nombreux proches français de J.Epstein.

Et ils sont nombreux et nantis !

Jean Paul Mulot

 

 

Pour exemple, le représentant des Hauts-de-France au Royaume-Uni et ancien directeur délégué du FigaroJean-Paul Mulot, figurait dans le « carnet noir » de Jeffrey Epstein. Ce qu’il nie en dénonçant un complot.

 

 

Ou encore, l’ancien agent de mannequins français Jean-Luc Brunel accusé de viol sur des mannequins et d’avoir fourni des esclaves sexuelles, parfois mineures, à son ami J.Epstein. Une première plainte pour des faits non prescrits de «harcèlement sexuel» a été déposée par une jeune française.

Actuellement l’implication de JL.Brunel est en cours d’instruction. Ce dernier avait quelques temps disparu des radars, Certains médias annonçaient qu’il avait été aperçu en Amérique du Sud,  suite à l’enquête ouverte le 23 Aout par le parquet de Paris (Trois ex mannequins de l’agence ont été entendus).

Jean Luc Brunel

 

Jean Luc Brunel a finalement fait savoir par la voix de ses avocats qu’il se tenait à la disposition de la justice.

 

 

Les enquêtes se poursuivent donc en France comme aux Etats unis, malheureusement le procès de J.Epstein prévu en 2020, celui là qui aurait certainement permis le démantèlement d’un vaste réseau pédocriminel n’aura pas lieu.

Relations impliquées et citées

Harvey Weinstein

 Bill & Hillary et Clinton 

Kevin Spacey

Chris Tucker 

Donald Trump 

Marvin Minsky 

Prince Andrew, duc d’York

Katie Couric

George Stephanopoulos

Woody Allen

Charlie Rose

Alan Dershowitz.

Jean Luc Brunel

          Et quand bien même nos chers Secrétaires d’Etat déclarent :

« La mort de M. Epstein ne doit pas priver les victimes de la justice à laquelle elles ont droit : c’est une condition essentielle à leur reconstruction, c’est aussi une condition à une protection plus efficace à l’avenir d’autres jeunes filles face à ce type de réseaux organisés, face à ce type de prédateurs ! »

C’est ainsi… l’action publique s’éteint avec la mort de J.Epstein au grand soulagement de  ceux là qui ne devaient pas être bien confortables ces derniers mois…

Les tribunaux appliquent les lois, mais ne rendent pas la justice.

Lire d’autre article sur le sujet:

https://www.facebook.com/Vecu.lemedia/

https://www.facebook.com/groups/2098205716932940/

Sur le sujet de la pédophilie :

 

Az

6 Commentaires

  1. Bonjour Aziane,

    Merci pour votre action et tous mes souhaits de succès au site Vecu.
    Vous insistez beaucoup dans le texte et la vidéo sur la prétendue proximité entre JE et Donald Trump (jeune) mais vous ne relatez par exemple pas les 24 vols prouvés effectués par Bill Clinton dans le Lolita Express. Attention de ne pas tomber dans la vision extrêmement partiale de l’information relatée en France par les MSM et n’oubliez pas que toute cette affaire Epstein est connectée au Pizza Gate (Podesta/Hillary) et ne serait donc jamais sortie sans Julian Assange et l’administration américaine actuelle qui a par exemple passé un executive order fin 2018 permettant de saisir tous les biens matériels des personnes impliquées dans la pedocriminalité et qui a déjà emprisonné (sans bruit) des centaines de pedocriminels.

    Pour plus d’informations alternatives, ci-dessous une liste de sites YT nord-américains :
    Lift the veil
    We are change (dont le reporter était sur la place d’Italie le WE dernier)
    Radio-Quebec
    Serviteur de paix

    my two cents …

    • Bonsoir Gérard
      Merci beaucoup pour votre analyse, j’ai effectivement suivi Radio Quebec pour cette affaire, j’ai trouvé qu’elle y était très bien développée.
      L’objectif premier était surtout d’expliquer aux lecteur qui est J.Epstein, nombreux sont ceux qui ne connaissaient pas le personnage.
      Merci beaucoup de m’avoir lu et surtout pour votre retour.
      Aziane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici